Poissy : la ville réduit l’absentéisme de ses agents municipaux grâce au sport (entre autre)

Photo by Redd Angelo on Unsplash

Grâce à son opération « Poissy bien être » qui permet aux agents de la ville de faire du sport sur leur temps de travail et à dix autres mesures, la commune des Yvelines est parvenue à faire baisser de près de cinq points l’absentéisme de ses agents municipaux.

Ils ont bravé le froid et la pluie. Pour rien au monde ils n’auraient raté leur séance de marche nordique du vendredi midi. Chaque semaine, un petit groupe d’agents municipaux de Poissy se retrouve pour crapahuter pendant une heure dans la forêt. Toutes catégories confondues, certains ne se connaissaient pas avant de démarrer leur activité, d’autres viennent entre collègues. La ville leur prête les bâtons de marche, mais elle leur offre surtout deux heures de sport par semaine sur leur temps de travail (en général une demi-heure de préparation, une heure de sport puis une demi-heure pour prendre sa douche et revenir à son poste). Depuis janvier dernier, Poissy expérimente le sport au travail grâce à « Poissy bien être ». La ville propose six activités douces (natation, aquajogging, marche nordique…). Elle vient aussi de créer une section chorale.

L’objectif de la municipalité est d’améliorer les conditions de travail des agents, en les aidant à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête. Mais l’objectif est aussi financier car l’absentéisme coûte très cher. En 2014, Poissy comptabilisait vingt jours d’arrêt par agent et par an. Cela coûtait deux millions d’euros, dont un million et demi payé par Poissy. Depuis janvier, 700 créneaux ont été réservés et environ 400 agents ont pu bénéficier de cette opération. Résultat : une baisse de 4,8%, soit 750 jours d’absence en moins. Cela représente pour la ville une économie de trois équivalents temps plein, soit 100.000 euros.

Outre « Poissy bien être », la ville a lancé dix autres mesures dans son « PACT », son « plan global d’amélioration des conditions de travail », parmi lesquelles : l’expérimentation du télétravail ou encore l’entretien systématique de reprise d’activité avec son directeur, à la suite d’une longue absence pour maladie.

Avec les économies réalisées, le maire souhaite réinvestir un tiers de la somme (environ 40 000 euros) dans du mobilier ergonomique pour les agents municipaux (repose-pieds, repose-main, pare-écran, fauteuils…). L’opération « Poissy bien être » en test initialement pour trois ans sera reconduite l’année prochaine.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*